EN

Mise à jour sur l’accès aux examens de certification nationale

 
février 04, 2021
Les professionnels de laboratoire ont joué, et continuent de jouer, un rôle principal dans la réponse pandémique du Canada. Nos efforts au cours de l’année dernière ont mis l’accent sur la préparation des nouveaux diplômés pour qu’ils puissent passer l’examen de certification de la SCSLM et entrer dans la main-d’œuvre.

L’administration d’un examen à enjeux élevés, tout en s’adaptant aux mesures de santé publique en évolution perpétuelle dans chaque province, n’est pas une mince affaire. Nous avons le plaisir de partager qu’en dépit de ces difficultés, plus de 1 000 candidats ont passé l’examen de certification de la SCSLM depuis mars 2020. Cet accomplissement a entraîné un redoublement du nombre de sessions d’examen et le lancement accéléré des examens surveillés à distance (cela implique d’habitude un processus de transition de deux ans, mais nous l’avons condensé en un délai de 3 mois). Nous avons réussi à faire tout cela en collaboration avec les organismes de réglementation provinciaux.

L’adaptation aux restrictions provinciales, qui ne cessent de changer, demeure un défi. L’incertitude entourant l’assouplissement des mesures de confinement en vigueur en Ontario risque de déplacer certains candidats de cette province. Bien que plusieurs centres d’examen restent ouverts, les exigences provinciales de distanciation physique et les limites d’occupation réduisent considérablement la capacité à chacun des endroits. Si l’on prolonge le confinement, environ 24 candidats peuvent être déplacés de leurs sessions d’examen prévues en personne. Cela représente près de 14 % du groupe de candidats en question. Nous avons changé la date de l’examen en cytologie diagnostique pour maximiser la possibilité que les candidats passent l’examen.

La semaine dernière, nous avons informé tous les candidats touchés de cette éventualité, leur donnant des options, y compris : transférer à un examen surveillé à distance; transférer à un autre centre d’examen ayant suffisamment de places; ou reporter l’examen à la prochaine session d’examen (avril). Nous travaillons activement avec ces candidats afin de les accommoder de notre mieux. Au moment de la publication, nous nous attendons à satisfaire aux besoins de chaque candidat visant à passer l’examen en février.

Les places aux examens en personne et surveillés à distance sont limitées tandis que la demande est extrêmement élevée. Nous sommes chanceux de faire partie d’une profession de la santé prioritaire, et nous continuons de collaborer avec notre fournisseur d’examens, Prometric, pour assurer autant de places que possible. Cependant, nous devons rivaliser avec d’autres professions prioritaires, comme les médecins et les pharmaciens.   

Nous comprenons que de nouveaux TLM sont requis sur le marché du travail, et nous nous efforçons sans cesse de travailler avec le gouvernement, les organismes de réglementation, les employeurs et les établissements d’enseignement afin d’assurer qu’une réserve de professionnels de laboratoire médical qualifiés et certifiés entrent dans la main d’œuvre.

© 2021 - CSMLS-SCSLM