EN

Appel à l’action pour la profession de laboratoire médical au Canada

 
décembre 12, 2018
Hamilton (12 décembre 2018) – La pénurie de ressources humaines en santé (RHS) touchant les technologistes de laboratoire médical (TLM) est à un point critique transformatif. La Société canadienne de laboratoire médical (SCSLM) croit qu’un effort intensifié de la part de toutes les parties prenantes de laboratoire médical peut faire avancer cette question pour réaliser un changement réel et significatif.

La SCSLM a lancé un appel à l’action qui appelle des efforts nationaux, régionaux, immédiats et à long terme nécessaires pour changer la pénurie de TLM dans les RHS au Canada.

En 2010, l’Institut canadien d'information sur la santé (ICIS) a déterminé que près de la moitié de tous les TLM seraient admissibles à prendre leur retraite d’ici 10 ans, et l’effet le plus considérable serait évident dans les régions rurales et éloignées du Canada. On n’a pas observé d’augmentation correspondante du nombre de TLM obtenant leur certification pour contrebalancer ces retraités. À l’heure actuelle, 400 places supplémentaires pour les étudiants intérieurs doivent être créées immédiatement au Canada (une augmentation de 41 % est requise). 

Jusqu’à ce jour, les gouvernements provinciaux et fédéral n’ont pas de stratégies pour aborder le manque de TLM. Sans un effort national pour améliorer cette situation, les professionnels de laboratoire médical vont éprouver plus de difficultés en milieu de travail. D’autres professionnels de la santé, n’ayant pas de qualifications en science de laboratoire médical, seront obligés d’assumer certaines de nos responsabilités (délégation des tâches) pour fournir des soins optimaux aux patients. D’ailleurs, nos patients remarqueront une diminution des services d’analyse de laboratoire, ayant un effet potentiellement négatif sur leur santé. Ces changements sont déjà évidents dans les communautés rurales et éloignées. 

« La SCSLM soutient fermement qu’une transformation de grande envergure s’avère nécessaire pour combattre la pénurie de TLM et son impact sur les patients, les professionnels de laboratoire médical et d’autres parties prenantes de laboratoire », affirme Christine Nielsen, la chef de la direction de la SCSLM. « Répondre aux besoins des Canadiens en matière d’analyses de laboratoire tout en remédiant à la pénurie de TLM constitue le plus important défi. »

L’appel à l’action se concentre sur les façons par lesquelles les parties prenantes de laboratoire médical peuvent contribuer, et jusqu’à quel point les professionnels de laboratoire médical peuvent être employés de manière plus efficace. L’appel à l’action reconnaît le travail acharné et la collaboration de plusieurs personnes jusqu’à présent, et elle demande des efforts continus alors que nous allons de l’avant dans une période critique au cours des 10 prochaines années.

Société canadienne de science de laboratoire médical (SCSLM)
La SCSLM est l’organisme national de certification des technologistes et adjoints de laboratoire médical et l’association professionnelle regroupant les professionnels des laboratoires médicaux au Canada. Elle est une organisation sans but lucratif entièrement financée par les droits d’adhésion de ses membres et par les revenus qu’elle génère de ses produits et services. Nos membres pratiquent leur profession dans des laboratoires médicaux du secteur privé ou hospitalier, dans des laboratoires de santé publique, des laboratoires gouvernementaux, des institutions de recherche ou des établissements d'enseignement. Incorporée en 1937 sous le nom de la Société canadienne des technologistes de laboratoire, la Société compte plus de 14 500 membres, au Canada et dans divers pays du monde.

Liens pertinents Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter :

Christian von Donat
Affaires publiques de la SCSLM
B: 613-233-8906 / C: 613-410-9858
Christian@impactcanada.com
 

© 2018 - CSMLS-SCSLM